Gazarekin elkartasuna (Baiona)

Data eta ordua: 
Larunbata, 2010, Ekaina 5 - 11:00
Levée du blocus de Gaza!
Des sanctions contre Israël !
Rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien
Samedi 5 juin à 11 h devant la mairie de Bayonne
Solidarité Gaza /Gazarekin Elkartasuna dénonce le nouveau crime de guerre que constitue l'attaque meurtrière de la flottille de la liberté pour Gaza, par l'armée israélienne, ceci dans dans les eaux internationales.

Solidarité Gaza invite l?ensemble de la population, des partis politiques, syndicats et associations à exprimer fortement son indignation et sa solidarité avec les Palestiniens en participant à un rassemblement samedi 5 juin, à 11 h devant la mairie de Bayonne

Au-delà de ce sinistre épisode de terrorisme d'Etat de la part du gouvernement israélien, les militants tombés sous les balles des soldats sionistes ont porté sur la scène internationale la nécessité de rompre le blocus subi par la population gazaouie.

Depuis plus de 3 ans, 1,5 million de personnes subissent une punition collective inhumaine pour avoir voté pour le Hamas. Privés de nourriture, de soins, de matériel pour reconstruire les maisons, les écoles et les hôpitaux détruits par l'offensive de l'armée israélienne en 2009, le blocus total tue jour après jour des civils détenus dans ce qui est devenu une immense prison à ciel ouvert.

L'Etat français, l'union Européenne, ainsi que les Etats-Unis ont les moyens de faire pression sur Israël. Au lieu de recevoir avec tous les honneurs les criminels de guerre israéliens et d'être les complices objectifs de l'occupation, ils doivent exiger le respect du droit international, l'engagement de poursuites contre les criminels de guerre israéliens, la rupture de toute urgence de l'accord-cadre qui lie l'Union européenne à Israël et faire pression de tout son poids pour que cesse ce blocus, illégal au regard des conventions internationales.
Solidarité Gaza /Gazarekin Elkartasuna exige :

· La levée immédiate du blocus de Gaza
· La fin de l'impunité d'Israël - et le jugement des crimes de guerre commis par cet État
· Sanctions immédiates contre Israël au premier rang desquelles la suspension des « accords d'association » économiques, militaires, scientifiques et culturels avec l'UE
· Libération de tous les participants de la flottille internationaux, israéliens et palestiniens ? et l'acheminement de toute la cargaison sous contrôle international
· Protection internationale du bateau Rachel Corrie qui fait route vers Gaza.